Prendre un silure à la mouche !

Classé dans : articles | 1
Bonjour,
Me voici au bord de la Loire pour la  1er sortie de l’année compte tenu de la fermeture.
Mon matériel : canne réservoir, soie WF 8, bas de ligne d’une longueur de canne et pointe en fluoro 40/100 + tandem (popper/streamer)
J’utilise 2 mouches, la première est un popper avec dans la courbure de l’hameçon  une boucle en corde à piano qui permet d’ajouter un streamer 1m plus loin.
Le popper est taillé dans du balsa pour modélisme et le streamer en marabout façon Guido Vinck nage de manière planante.IMG_20150810_210849
 Pris par une envie de tremper du fil, j’arrive dans une reculée sur la Loire à Roanne. L’eau troublée par le pluie ne me rassure pas.
Je peigne la reculée quand je vois un remous derrière mon popper : tiens un poisson a suivi ! En levant doucement la canne, je vois mon bas de ligne qui se déplace sur la droite, ferrage, mince une branche.
La branche fait demi- tour et je me rend vite compte qu’un lourd poisson pèse au bout. Rapidement une queue noire vient taper la surface. Un silure a gobé mon stream ! S’en suit un combat où j’ai plusieurs fois cru que j’allais faire du bois d’allumage avec la canne. Au bout de longues minutes, la bête est prise et je suis tout heureux d’immortaliser en photo un poisson d’1m20 (idem à celui pris il y a 2 ans)
.silure 2IMG_20150808_174923
Cela donne envie d’y retourner,   avis aux amateurs…
.
image_silure1
 
 
Les silures (Silurus) forment un genre de poisson d’eau douce de la famille des Siluridae.On compte aujourd’hui 16 espèces identifiées de silures, dont la plus connue est le silure glane.
Les silures mesurent environ 1,5 m de long en moyenne, mais peuvent atteindre 2,5 m(et 100kg !).
Ce sont des poissons omnivores.
Le silure est un poisson solitaire et lucifuge (qui évite la lumière).C’est un prédateur opportuniste  qui vit généralement près du fond où à proximité des berges ou il se cache dans l’attente d’une proie.
Il se nourrit de poisson pouvant faire jusqu’au tiers de sa taille, dont des carnassiers comme le sandre ou le brochet et les cyprinidés tels que brèmes,
carassins, carpes, gardons, rotangles, etc. .
Il peut aussi manger des écrevisses et des amphibiens, également des moules d’eau douce, anodontes, des larves de libellules, des rongeurs aquatiques.
De gros sujets attaquent aussi volontiers des oiseaux comme le canard, le pigeon ou le cygne.
 
silure1
Très apprécié d’une nouvelle catégorie de pêcheurs, le silure est reconnu pour sa force et les combats qu’il génère lors de sa pêche.
En tout cas , bravo à PAL pour cette magnifique prise,cet article , ces photos et cette vidéo.
Flavien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.